REPORTAGES

PIXELNUMERIQUE

24 HEURES DU MANS

24H DU MANS – ÉPISODE 85

15 et 16 juin 2019, 85ième édition des 24 heures du Mans et 8ième et dernière manche du championnat du monde d’endurance FIA 2018-2019.

L’enjeu de cette édition était de désigner le champion des pilotes alors que le trophée des constructeurs était déjà alloué à Toyata. Toyota d’ailleurs archi-favorite pour remporter l’épreuve avec ses 2 Toyota TS050 Hybrid engagées. Restait à confirmer (je vous livre d’emblée la conclusion, il n’y pas eu de suspens, Toyota a été intouchable) et à consacrer l’équipe de la Toyota 7 ou 8, à savoir :

  • Mike Conway (Royaume-Uni), Kamui Kobayashi (Japon) et José María López (Argentine)
  • Sébastien Buemi (Suisse), Kazuki Nakajima (Japon) et Fernando Alonso (Espagne)

Après d’ultimes rebondissements durant la dernière heure de course, c’est finalement la Toyota n°8  et son équipage qui furent sacrés. Une très belle façon pour Fernando Alonso de conclure sa collaboration avec Toyota.

J’étais donc présent parmi les nombreux spectateurs (250 000) de cette édition. Voici un compte-rendu condensé en près de 90 photos.

PRÉPARATION DANS LES STANDS

Comme pour toute sortie photo, arriver tôt le matin offre davantage d’opportunités. Pour ce qui est des courses à Spa, cela permet d’avoir accès aux paddocks tant que la foule n’est pas encore arrivée et les courses non encore lancées.
Les techniciens et autres ingénieurs de courses sont encore dans leurs préparatifs et laissent quelques personnes déambuler dans les paddocks.

LA COURSE

Ça y est, elles sont parties !

24 heures de course qui vont solliciter fortement voitures et pilotes. Plusieurs courses dans la course car ce sont plusieurs catégories de voitures qui disputent la voiture au sein de leur groupe. Toutes sont des voitures ultra-sportives et au top des préparations mécaniques pour de très hautes performances, et pourtant, les prototypes et les Toyota survolent les débats et doublent leurs concurrents de manière invraisemblable. Impressionnant !

Impressionnant comme le bruit de certaines voitures : bouchons ou casque conseillés ! Les voitures virent à plat, aucun roulis, aucune perte d’adhérence en conditions normales de course, on est loin de nos voitures de tourisme 😉

Comme de coutume, la “safety-car” a eu son importance du fait de ses multiples sorties, ce qui a pour effet de regrouper les voitures.

 

SPECTACLE NOCTURNE

Au Mans, le spectacle dure 24 heures et ne s’arrête pas la nuit !

Même si les disques de frein portés au rouge peuvent être aperçus par moments en journée, c’est bien au soir qu’on peut les voir à l’œil nu. Petite série qui prouve que les constructeurs des systèmes de freinage (Brembo en l’occurence) ont sur le circuit du Mans un terrain d’essai exigeant. Car même si les freinages sont finalement peu nombreux, ils peuvent être très brutaux et solliciter fortement le matériel.

J’arrivais ici aux limites de luminosité et de montée en ISO de mon appareil mais le rendu reste, me semble-il, intéressant. Car réalisé un filé sur une voiture en mouvement (même si c’est sur un freinage, je peux vous garantir que ça passe vite tout de même ! ;-)), à 1/25s, c’est chaud bouillant ! 😉

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

A voir sur le Blog

Prototype

Aujourd’hui, je prends un risque. Enfin, disons que je sors de mes sentiers battus […]

Retour au nid

Le soleil tombe, bientôt les oiseaux vont arrêter leur quête de nourriture pour s’en […]

Voigtländer

Aujourd’hui, je mets en avant un ancien et bel objet, mon boitier argentique Voigtländer. Le design du boitier est daté mais […]