STUDIO

PIXELNUMERIQUE

 

À PROPOS

EXPRESSIONS FRANÇAISES

Avr 14, 2020 | 0 commentaires

C’est un projet que j’ai imaginé il y a déjà quelques années mais je ne l’avais jamais vraiment mis en oeuvre.

C’est maintenant chose faite avec cette page qui recense les premières Expressions française en photo.

La langue française recense des centaines de ces expressions, les possibilités ne manquent donc pas. Evidemment, toutes ne pourront trouver une traduction photographique mais il y a déjà de quoi s’amuser et susciter l’imagination.

Revenez régulièrement sur cette page, elle devrait s’enrichir régulièrement.

J’espère que vous aimerez, l’idée, mais aussi la réalisation 😉

 Les expressions illustrées

EXPRESSIONS FRANÇAISES

SENTIR LE SOUFRE

Signification

Pour parler d’une situation tendue, qui semble mal tourner.

Origine

L’expression prend son origine dans le domaine militaire et fait référence au soufre contenu dans les explosifs et son odeur caractéristique après explosion. Par extension, l’expression sentir le soufre s’applique à toute situation tendue qui prend une mauvaise tournure.

L’envers du décor

Mise en place : une épingle à linge pour maintenir l’allumette droite et stable, mise au point préalable en mode manuel puis quelques essais pour obtenir la bonne exposition (enfin, les expositions plutôt puisque les différents stades de combustion de l’allumette nécessitent des temps d’exposition différents).
Réalisation : dans cette série, le plus délicat dans cette série reste de trouver le bon éclairage pour bien mettre en valeur la fumée. 
Au total, ce n’est pas si compliqué. Vous devriez essayer ! 😉

PARTIR EN FUMÉE

Signification

Disparaître complètement sans laisser de traces, s’évaporer.

Origine

Qu’il s’agisse d’un sujet ou d’un objet, ce qui « part en fumée » est décrit comme totalement insaisissable, evanescent… on ne peut en garder aucune trace… seule une éventuelle frustration demeure…
Il est assez aisé de voir la métaphore : la fumée se dissipe et ne laisse pas de trace une fois que les molécules qui l’avaient faite apparaître se sont dissoutes dans l’air.
Cette expression fut pour la première fois répertoriée en 1558, mais l’utilisation de la métaphore est répandu sous de nombreuses autres formes : tourner en fumée, au XVIème siècle, a pu être relayée par aller en fumée, en 1585 ou encore se dissiper en fumée en 1640, avec Corneille.
Si nos chimistes sont aujourd’hui en mesure de repérer la consistance de ce qui constituait le matériau à l’origine d’une fumée, par la simple analyse de leur constitution électrique et moléculaire, il n’en est pas de même dans le cadre de notre expression…
Les sentiments, les souvenirs, les pensées, les espoirs, et même ces personnes que l’on aime et qui nous échappent parfois, sont autant d’aspects de notre « insaisissable », qui fait de chacun de nous un être unique, riche également de nos insatisfactions…

L’envers du décor

C’est un type d’image qui fut à la mode il y a un temps. J’ai donc voulu essayer à mon tour 😉
Les difficultés sont multiples dans cet exercice :
  • casser l’enveloppe de verre sans casser le filament en tungstène
  • le filament flambe instantanément lorsque l’on allume la lampe. Une seule photo par ampoule lampe.
  • le coût des ampoules n’est pas neutre non plus (plus cher que des allumettes ! 🙂 ), il faut donc éviter de trop hésiter dans les réglages de l’appareil photo.

Ensuite, y a plus qu’à !

MONTER AU CRÉNEAU

Signification

S’engager dans une action caractérisée par la lutte.

Origine

Afin de mieux comprendre cette expression française qui puise ses origines de l’époque féodale, il faudrait commencer par définir le créneau selon le dictionnaire de l’époque.

En effet, le créneau serait une petite ouverture au sommet de la  tour d’un château servant de défense à cette citadelle. Cette sorte de meurtrière avait un double emploi à l’époque puisqu’elle servait à la fois de couverture face à l’ennemi et en même temps permettre de s’exposer au mieux pour pouvoir attaquer.

De ce fait, prise dans ce sens, « monter au créneau » va renvoyer à l’image de toute personne de n’importe quel domaine en général et de la politique en particulier qui va s’exposer et défendre ses points de vue en public.

Voir : source de la définition

L’envers du décor

Évidemment, cette photo demande un peu de préparation. Préparation qui consiste à trouver un escargot sympa, prêt à coopérer et photogénique. Ensuite, plus difficile, subtiliser discrètement l’échelle des Playmobils de ma fille 🙂
Un petit fond noir, éclairage, mise au point et exposition à peaufiner (ça va, l’escargot n’est pas rapide, j’arrive à suivre…) et le tour est joué !

AVOIR LE PIED MARIN

Signification

Être à l’aise, garder son équilibre à bord d’un bateau.
Par extension, ne pas être malade sur un navire.

Origine

Ici, l’adjectif ‘marin’ est une ellipse de « digne d’un bon marin ».
Car il est bien connu que la mer est rarement d’un calme plat et que, par conséquent, le marin qui déambule sur le pont d’un navire est confronté à des mouvements de roulis et de tangage du ‘plancher’, qui peuvent être de grande ampleur, et qui sont très loin de faciliter la marche.

C’est pourquoi le « bon marin » est supposé ne pas être perturbé par ces mouvements et pouvoir se mouvoir aisément en les compensant par un grand sens de l’équilibre. On dit alors qu’il a le pied marin puisqu’il maîtrise parfaitement les mouvement de pieds (et de jambes) nécessaires à un déplacement sans chute.

Par extension, et par opposition à ceux qui vomissent tripes et boyaux dès qu’ils sont à bord d’un navire qui remue un peu, celui qui a le pied marin est celui qui profite imperturbablement du bonheur d’être sur les flots, quelles que soient les conditions de mer.

Selon Furetière, cette expression date de la deuxième moitié du XVIIe siècle.

Compléments

À la fin du XVIIIe siècle, cette expression signifiait aussi « ne pas être ébranlé dans des circonstances difficiles », sens qui s’est complètement perdu aujourd’hui.

Exemple

« (…) le Czar leur fit dire qu’il était à la hune, et que c’était là où il les verrait. Les ambassadeurs, qui n’avaient pas le pied assez marin pour hasarder les échelles de corde, s’excusèrent d’y monter (…) »
Saint-Simon – Mémoires

L’envers du décor

Pour ces images, je me doutais bien que l’escargot ne risquerait pas de glisser de la bille mais il fallait pouvoir maîtriser la position de la bille.
C’est qu’avec le poids de l’escargot, la bille finissait toujours pas par basculer, et l’escargot également !
Un petit point de « patafix » sous la bille, et le tour est joué 🙂

ÊTRE CHARRETTE

Signification

Avoir beaucoup de travail urgent

Origine

Expression française du XIXème siècle et qui aurait des origines bien parisiennes puisqu’elle serait issue de la célèbre Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais. Elle serait sortie droit du jargon des architectes. En effet, les étudiants en architecture qui avaient un travail urgent à faire en matière de dessins, cartons et maquettes avaient principalement recours aux charrettes des livreurs et vendeurs des rues qui étaient installés près de la gare Montparnasse, donc pas loin de l’école, pour descendre leurs grands châssis appelés « panets » car les rendus avaient lieu à midi précise.

Selon d’autres interprétations, il s’agirait toujours de la fameuse école d’architecture de Paris et au moment de l’affichage des travaux de fin d’année, les anciens demandaient aux bizuts de les accompagner de leur domicile jusqu’à l’école pour que les travaux puissent être jugés. Bien sûr les bizuts tractaient une charrette et récupéraient les aînés de place en place, encombrés de plans et de dessins. Cette pratique était généralement effectuée au terme d’un travail intense dans une ambiance fébrile et anxieuse.

Voir : source de la définition

L’envers du décor

La difficulté dans cette image reste la gestion de la lumière et des reflets sur la bouteille en verre. L’idée était également de rendre de belle façon la belle transparence et le côté ambré du liquide.
Pour le reste, c’est de la mise en scène…

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback
21 juin 2020 22 h 57 min

[…] EXPRESSIONS FRANÇAISES […]

A voir sur le Blog

Sardegna

Sardegna

Il va falloir que je crée une page dédiée à l’Italie dont la Sardaigne […]

Rechercher sur le site

Me suivre sur les réseaux sociaux

Le Blog autrement