À PROPOS

Ariane

Une fois n’est pas coutume, intéressons-nous à l’Art.
Cet été, sur les remparts d’Antibes, j’ai pu admirer cette sculpture tout à fait impressionnante.
Et puisqu’il convient de présenter l’oeuvre et son artiste, je vous donne ici la retranscription d’un écriteau que j’ai relevé sur les lieux.

Bonne journée !
Cédric.

Jaume Plensa est un sculpteur contemporain espagnol né à Barcelone en 1955.Il s’est rendu célèbre dans les débuts des années 1980 par de grandes formes simples en fonte, puis son oeuvre a évolué vers des installations sculpturales utilisant la lumière, le son et le langage.
En 1997, la Galerie nationale du Jeu de Paume à Paris a présenté une rétrospective. Depuis, il s’est signalé par de grandes expositions dans différents musées européens. Récemment, la dimension internationale de l’artiste, en particulier à l’occasion de commandes publiques, s’est beaucoup développée en Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) et au Japon. Bien que Barcelone reste son port d’attache, il a aussi vécu et travaillé à Berlin, Bruxelles, en Angleterre, à la fondation Henry Moore, ou en France sur invitation de l’atelier Alexandre Calder à Saché.

Sur la terrasse de ce bastion à la pointe des deux murs d’enceinte, cette sculpture monumentale de huit mètres de haut est installée face à la mer. Elle utilise le répertoire formel employé par l’artiste ces dernières années, à base de lettres. Plensa suggère ainsi que la langue, parlée ou écrite, au-delà de sa simple mission de communiquer un sens peut aussi être assimilée à une sorte d’enveloppe qui recouvrirait la matière et l’énergie qui nous constituent. “Telles des briques, dit-il, les lettres ont une potentialité de construction, elles nous permettent de construire une pensée.”
La grande Nomade d’Antibes, dans laquelle le visiteur peut pénétrer, invite ce dernier à un voyage dans la sculpture dont l’espace – fait de vide et de silence – au-delà de celui du matériau qui la constitue, s’ouvre et se déploie autour d’elle, gigantesque figure de proue du bastion Saint-Jaume.

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sébastien

Eh ben, y’a du vent, quand tu joues au scrabble… 😉
Plus sérieusement, ce sont deux photos qui me plaisent beaucoup : la composition, la gestion de la lumière et surtout le jeu avec les nuages donnent une belle légèreté à  cette oeuvre.
Ma préférence va à  la première où l’ouverture du visage donne l’impression que des lettres sont déjà  parties au vent.

Bien joué 🙂

Cédric

J’aime beaucoup cette idée des lettres qui volent au vent ! 🙂
L’image est très jolie.
Je n’y avais pas pensé, et pas sûr que l’auteur avait cette vision en tête lorsqu’il a conçu Ariane.

Merci !
Cédric

A voir sur le Blog

Abstraction

Une fois n’est pas coutume, je me lance dans un essai plutôt “abstrait”. Sachant qu’il s’agit tout simplement d’une pose longue réalisée […]

Parure

Quels frimeurs ces papillons, toujours à faire étalage de leurs belles couleurs […]

Cassel

Petite promenade dimanche dernier par des températures glaciales. “Glaciales” ? […]