BLOG
PIXELNUMERIQUE

Camp de concentration – Le Struthof

À PROPOS

Camp de concentration – Le Struthof

 Bonjour à toutes et à tous,

Dès que je fus capable de réfléchir un peu par moi-même, je me suis intéressé à la Seconde Guerre Mondiale.
L’envie de connaître les événements, de les comprendre.
Les historiens y travaillent depuis plus près de 80 ans et la littérature sur cette période est pléthorique. Mais peut-on comprendre l’inintelligible, décrire l’indicible ?

Parmi les “épisodes” de la Seconde Guerre Mondiale, celui des camps de concentration et d’extermination est certainement celui qui illustre la Barbarie nazie – et c’est faire insulte aux barbares qui ne l’étaient que parce que les romains en avaient décidé.
Dans cette démarche de compréhension, j’ai pu visiter les vestiges du camp de concentration situé à Natzweiler en Alsace, au lieu-dit “le Struthof”.

Le camp est implanté au creux de collines où, malgré toute sa beauté, il est impossible d’admirer le panorama. Parce que l’on sait ce qui a pu se passer en ces lieux, pour la mémoire et le respect de ceux qui n’ont pas survécu. Le camp fait partie d’un complexe qui compte un musée, une nécropole et un mémorial. C’est un lieu de mémoire et de savoir qui nécessitait une visite.
Cette visite, je ne la commenterai pas autrement que via mes photos, l’expérience étant personnelle et les mots me manquerait certainement. Mais je vous inviterai simplement à vous y rendre.

La France n’a pas vu la construction de nombreux camps de concentration et aucun camp d’extermination. La préservation des vestiges du camp du Stuthof est d’autant plus capitale pour que le témoignage traverse les générations, que ces temps de ténèbres anciens, et pourtant si proches de nous, ne se reproduisent plus jamais.
Malgré tout, le Genre Humain reste bien trop fidèle à lui-même avec des guerres aux quatre coins du Monde. Et ce n’est pas 2022 qui contredira cette affirmation…

Le rendu des photos est inspiré des dessins réalisés par certains prisonniers rescapés du camp. Si la visite, quand bien même guidée, permet de se rendre compte de la froideur des lieux, des conditions d’emprisonnement, ce sont bien les dessins – notamment ceux, en ce qui me concerne, de Henri Gayot – qui portent un coup au coeur et donnent à voir les scènes d’horreurs qui ont pu s’y produire.

Comme de coutume, si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie vers le site officiel : Le Struthof, centre européen du résistant déporté, ou cet autre lien instructif : Les Résistances.

à bientôt,
Cédric.

Note : certaines photos pourraient être choquantes, libre à vous de les voir ou de consulter un autre article du site plus gai…

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Marie

Bonjour Cédric et merci pour ce très bel article sur un épisode non glorieux de l’Histoire. Le choix du noir et blanc s’imposait, tes photos sont superbes et reflètent bien l’atmosphère de ces lieux là. Il ne faut jamais oublier et jamais revivre cela mais l’homme est stupide, capable du meilleur comme du pire et, hélas, trop souvent du pire. Très belle lumière sur ces photos dures et émouvantes. Merci pour ce très beau reportage photo.

zazy

De très belles photos qui font ressortir l’âpreté, la dureté ce que les lieux, peut-être ternis pas le temps et le désir de minimiser l’atrocité, gomment. Les dessins des prisonniers sont un témoignage très important et non falsifié.

Anne LANDOIS-FAVRET

Visite très émouvante, le choix de photo-dessin est très intéressant. J’aime beaucoup cet effet qui rajoute une sorte de neige qui n’est pas sans rappeler aussi les cendres générées par des fours crématoires … L’esthétique est superbe pour un lieu qui lui n’a rien de superbe. Bravo à toi !

Sainte-Laudy

Merci pour cette page d’histoire, les photos reflètent bien l’atmosphère.

Pascal

Une série bien émouvante et dure à la fois.Pas facile de commenter directement en fin de lecture. Surtout que tes images sont fortes et reflètent bien l’atmosphère de cette terrible période…

Laurent VDBK

J’y suis déjà passé, mais en plein mois d’août, par beau temps et grouillant de touristes, l’ambiance n’était pas celle qu’il aurait dû y avoir. C’est quand la guide a commencer à raconter que toute l’émotion est arrivée, lourde…

Belle série de photos bien représentatives !

PascalXLD

Une superbe série photographiquement parlant avec de beaux N&B. A ne pas oublier ces moments d’histoire car cela traduit ce que la nature humaine peut avoir de plus horrible

Bonne journée

Sylvain

Merci pour le partage de ta visite. Le choix artistique est audacieux mais réfléchit et personnel donc comment trouver à redire à cela ? 🙂 Au delà de ça, le choix des détails est particulièrement pertinent et … lourd de sens.

Pas sûr d’être capable de traiter ce genre de sujet de mon côté.

A voir sur le Blog

NYC, Capitale du Cinéma

New-York, capitale du Cinéma […]

Over the Rainbow

Toutes les photos que je vous présente subissent le jugement d’un jury impitoyable : moi-même 😉 […]

Gondor

L’on poursuit notre voyage dans l’oeuvre magistrale de Tolkien […]