À PROPOS

Prédation

Mar 3, 2009 | Animalier | 2 commentaires

Bonjour,

Je suis adapte des longues focales et j’avoue beaucoup apprécier les utiliser pour des photos animalières en particulier. Toutes les occasions ne s’y prettent pas mais les longues focales permettent permettent de saisir des scènes “au coeur de l’action”.

Plus encore, l’oeil collé dans le viseur, mon sujet en gros plan, dans ces moments là, j’oublie tout… Où je me trouve (chaud, froid, position inconfortable, qu’importe), où je suis, ce qui est autour de moi, tout cela n’a plus aucune espèce d’importance. J’ai l’impression (c’est même une réalité) de participer à une scène unique, d’être accepté par mon sujet, être invité à partager sa tranche de vie. En une sorte de communion avec la Nature, une acceptation de l’humain dans la règne animal. C’est un moment unique, vu par aucun autre que moi. Un vrai moment d’émotion.

L’illustration de mon propos est donnée avec ces ours polaires, prédateurs redoutables s’il en est qui ne souffrent aucun concurrent sur leur terrain, à travers cette scène de “prédation”.

A bientôt pour un autre billet,
Cédric.

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Dendropogon

J’aime beaucoup lire ou entendre la façon dont les photographes vivent leur pratique. Ta manière de te transporter vers ton sujet (voire de te téléporter via ton téléobjectif ;-)) est intéressante, et fournit une clef supplémentaire pour regarder tes photos.

On peut en déduire que tu partages avec ces ours une tranche de vie, mais aussi une tranche de leur festin. Cette participation permet d’être au coeur du moment, donc d’en saisir les lignes de force, ce dont témoigne ton cadre serré.
C’est une image qui, en définitive, représente non pas deux mais trois prédateurs…:-)

En même temps, il y a une douceur dans les tons, et même dans les attitudes des deux ours, qui offre un contraste particulier avec la scène crue de la prédation en tant que telle.

Nico

Bonjour Cédric,

Tu nous fais partager ta scène avec passion. Ces deux ours en gros plan en font autant mais avec la nourriture !!!
L’image est vraiment douce et sur le plan technique c’est parfait.
Bon dimanche.

A voir sur le Blog

Chambord

De retour d’un séjour on ne peut plus sympathique chez mon ami Sébastien Mallet, j’ai pris plaisir à me rendre […]

30 et plus

Sortie “improvisée” ce samedi, de bon matin. En fait, comprenez plutôt milieu de la nuit pour […]

Le Petit Bleu

Je vous propose de plonger dans le monde marin au travers du superbe centre national de la mer de Nausicaá […]