À PROPOS

Hé ! T’es là-dessous ?!

Août 23, 2011 | Macro | 6 commentaires

Bonjour,

Je poursuis mes escapades « m(i/a)croscopiques » pour partager mon amusement à la vue de cette fourmi. Jeu de cache-cache ? Pas sûr. Mais le titre de la photo qui m’est venu en tête m’a fait sourire 🙂
Et quelle plaie pour shooter ces fourmis, elles ne tiennent pas en place ! Certes, je vous l’accorde, je cherche aussi la difficulté avec un réglage de profondeur de champ plutôt réduit… 🙂

On se retrouve dans quelques jours pour une nouvelle photo !
Cédric.

VOS MESSAGES

Donnez votre avis

Des félicitations, des encouragements ?
Ou l'envie de donner votre avis sur cette photo, d'en savoir plus ou tout simplement pour parler Photo ? Laissez moi un message, il sera toujours apprécié et source de motivation pour continuer à partager mon modeste travail. Merci !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bruno F

Une pdc de belle facture !

Cédric

Merci !
Elle m’a donnée un peu de mal cette fourmi mais qui ne tente rien n’a rien 🙂

A bientôt,
Cédric

Sébastien

Oui, ce serait beaucoup moins drôle si c’était facile… 😉 Je t’imagine bien allongé en short dans l’herbe en train d’encourager la bestiole pour qu’elle arrive pile au bon endroit 🙂 Le résultat est là  : bien joué !

Cédric

Tu imagines bien Sébastien : c’est exactement ce qui s’est passé 🙂
Problème, je n’étais pas dans l’herbe mais dans les cailloux : plutôt inconfortable !

DomLOrtha

Une vraie merveille de macro, et une gestion des couleurs remarquable ! J’adore !
Bonne soirée.

Cédric

Merci beaucoup Dom’, ravi que ça te plaise.

A voir sur le Blog

Une part de mystère

Une part de mystère alors que l’obscurité est encore présente et que le soleil perce la lourde couverture de nuages, moment suspendu entre le Jour et la Nuit […]

Au bord de la rivière

C’est l’été, on apprécie la chaleur mais aussi parfois un peu d’ombre quand la température devient trop haute […]

Il est bien logé l’animal !

Il y a des noms parfois, comme ça, qui interpellent […]